Transperceneige01

La série du Transperceneige, cette bande dessinée de SF confrontant le lecteur à un univers postapocalyptique, a été créée par l'union du dessin de Jean-Marc ROCHETTE et de la plume de Jack LOB. Elle fut publiée pour la première fois en 1982. Après le décès de LOB (1990), c'est Benjamin LEGRAND qui a repris les rênes, ajoutant deux nouveaux titres à la série.

La série se compose de trois volumes :
1. L'Echappé
2. L'Arpenteur
3. La Traversée

Mais je vais d'abord vous parler du film, puisque c'est celui-ci que j'ai vu en premier !

 

 Le Film :

Sortie en novembre (2013), cette adaptation est la première de la série et a été réalisée par Bong Joon-Ho (réalisateur et scénariste de The Host [passé quasiment inaperçu en France). Il s'agit de son premier long-métrage à dimension internationale (américain/français/sud-coréen).

Concernant la distribution, un certain Chris Evans est aux commandes (Captain America / La Torche (Les 4 Fantastiques) / The Losers), secondé par Jamie Bell (Billy Elliot / Jumper), Ed Harris (A History of Violence / Un homme d'exception) ou encore John Hurt (Harry Potter / V pour Vendetta / Melancholia).

Transperceneige04

On suit l'histoire de l'humanité après un cataclysme climatique, qui a plongé la planète dans un hiver sans fin. Les survivants humains se sont réfugiés dans un train, lancé dans un mouvement perpétuel. La société a - une fois de plus - subit une hiérarchisation : les classes aisées se trouvent à l'avant du train, les autres, les "queutards", sont reclus comme leur pseudo l'indique en queue de train. 

Le héros principal, Curtis (Chris Evans), prend la tête de la rébellion des queutards afin d'obtenir les privilèges des riches.

Le parcours de nos héros est semé d'embuches, de combats sanglants et de révélations écoeurantes.

Ne connaissant pas l'histoire de ROCHETTE et LOB, j'ai visionné ce film sans aucun a priori et sans peur d'être déçue. J'ai passé un agréable moment, malgré les quelques scènes parfois violentes.

Une fois le film terminé, je n'avais qu'une envie : découvrir l'univers initial.

Transperceneige02

Le Livre :
Le livre à peine ouvert, je m'inquiète : les graphismes ne sont pas du tout ce que j'attends généralement d'une BD. L'esthétique ne me plaît guère et ce monde noir et blanc ne me tente finalement pas plus que ça ...

Je me lance cependant dans la lecture du premier tome (je n'ai pas acheté l'intégrale pour rien !). Alors oui je maintiens que les graphismes de ce premier volume ne sont pas à mon goût, mais voilà, j'ai été happée par l'intrigue et ça, (j'achète !) c'est vraiment indispensable !
Mouvement de recul cependant : où est Curtis ? Et qui est ce Proloff ? AAAAhh mais qu'avez-vous fait de mon personnage central ?
Finalement j'ai essayé de faire abstraction de l'histoire du film et ai préféré me consacrer vraiment à ma lecture.
Proloff, notre héros, remonte lui aussi vers l'avant du train, mais ceci bien malgré lui (dans un premier temps). Il croise la route d'Adeline Belleau [avec qui il finit par avoir une aventure].
Transperceneige03Le travail de Proloff dans le train est d'effectuer des sorties du train, pour essayer de récupérer des objets/des outils, tout ce qui pourrait servir dans le train, il est un Arpenteur. 

Le problème c'est que complots et domination des "Têtes de train" sont tels que les accidents sont vite arrivés ...

Le Point :

Snowpiercer (le film) est finalement une adaptation assez large de la bande dessinée originale. 

Cependant j'aurai passé un agréable moment devant le film, qui n'aura en rien gâché ma lecture. Il reprend cependant l'ambiance générale avec une certaine exactitude. L'aspect soulèvement général des queutards est bien plus intéressante dans le film (ça ne reste que mon avis), Proloff/Curtis est un personnage intéressant à suivre, son passé sombre et son incertitude dans le présent en font un personnage profond et qui semble réel (quand on voit le monde dans lequel il vit).

 

En plus pour les curieux : Bande Annonce de "Snowpiercer"

Pauline, de l'équipe Plumicule