Il y avait un avant Stephenie Meyer et il y a l'après ...


La Cité des Ténèbres fait partie de cette nouvelle génération de romans post-Twilight, axés romances adolescentes et évènements paranormaux. 
Et comme les éditeurs aiment donner dans le compliqué et les séries à rallonge les tomes de Cassandra Clare sont rapidement apparus en France (ayant fait l'objet d'un carton aux Etats-Unis). Vous avez donc là une série composée de 6 tomes en tout (pour le moment les premiers sont parus chez Pocket Jeunesse ; le cinquième sortira dans les prochains mois), et en parallèle on nous sert gentillement une prélogie (une série évoluant dans le même monde mais se déroulant précédemment dans le temps de l'intrigue) modestement intitulée La Cité des Ténèbres : les Origines. Donc un peu fouilli les sorties françaises mais on s'en sort un peu plus !

Trêve de plaisanteries.

city_of_bones_review_by_rakeru18-d3h49jnLe Livre :

La Cité des Ténèbres et plus précisément "La Coupe Mortelle", premier opus de la série, nous relate la vie de Clary, une jeune fille de 15 printemps, vivant à New-York. Alors qu'elle est en boîte avec son meilleur ami, Simon, elle est le témoin d'un meurtre. Le hic, c'est qu'il semble qu'elle soit la seule à avoir constaté le crime. Quand elle rentre chez elle, sa mère a disparu et Clary se fait agresser par un monstre ... Clary découvre alors un monde qu'elle ne connaissait pas, celui des Chasseurs d'Ombres (ils chassent vampires et loups-garous qui s'attaqueraient à des humains). Clary a l'aide de Jace, un chasseur d'Ombres, va tenter de percer les secrets de ce monde qui vit caché et de retrouver sa mère.

Et nous voilà entrainés dans une histoire qui durera réellement trois tomes (La Coupe Mortelle, L'Epee Mortelle et Le Miroir Mortel).
Bon j'ai été un peu mordante depuis le début, mais que je sois franche : j'ai passé un agréable moment à lire les aventures de Clary. Ce roman destiné à un public assez jeune (14-18 ans) surfe sur la vague du moment : des vampires et des loups-garous ; mais à cela, Cassandra Clare a rajouté des Chasseurs d'Ombres, des Nephilims - comprennez des enfants d'anges déchus du Paradis. Pour cet apport non négligeable dans une proposition éditoriale qui pour un temps n'a fait qu'enfler dans ce sens (Vampire Academy/La Maison de la Nuit et j'en passe), j'en remercie grandement l'auteure (maintenant on a le droit de voir des anges de partout (Le Baiser de l'Ange/Hush hush/Damnés).

Mais quoi qu'il en soit y a de l'action, du surnaturel, du flirt, de la jalousie, tous les ingrédients sont là pour plaire.

 

zxzqmk1_by_justinlovetrue-d6jkic6

Mais le film alors ?

Sorti en début d'année, le film a fait un bide au box-office (380 000 entrées en France en comparaison le premier Twilight avait fait 2 800 000 entrées en France), ce qui a rendu frileux les producteurs pour engager la suite. Mais finalement ils se sont décidés et nous aurons le droit à la suite de The Mortal Instruments.

Moi j'ai un peu eu peur en voyant les premières images de tournage, et les articles des groupies fleurirent dans les différents forums : le personnage de Jace sera joué par Jamie Campbell Bower : OMG tout sauf ça !
(Mes raisons pour ne pas vouloir de lui dans le casting :
1- Ce type est tout sauf sexy ;
2- Il ne collait pas du tout avec l'image que je me faisais de Jace ;
3- On l'avait déjà vu dans Twilight, alors pas encore dans La Cité des Ténèbres ;
4- Il est tout sauf sexy !!!)
Le rôle féminin, celui de Clary sera porté à l'écran par Lily Collins (oui, la fille de Phil Collins) déjà ça va un peu mieux.

Je me retrouve dans une salle de ciné à peine peuplée : un couple a échoué là par hasard et à préférer se bécoter pendant la séance de cinéma et moi j'étais assise avec mon inquiétude sous le bras, à appréhender les deux heures qui allaient suivre.

Je me suis fourvoyée ! (Mise à part ma répulsion envers JCB qui s'est avérée on ne peut plus juste). Au-delà du fait que la communication autour du film a juste mal fait son boulot : le public cible n'étant pas du tout adapté, le film est très fidèle au livre [mis à part Ze boulette de la réalisation, on ne retrouve pas le suspens des bouquins sur la véracité de l'annonce cataclysmique, celles et ceux qui l'ont lu me comprendront]. 
Niveau réalisation je ne trouve rien à redire, les décors sont splendides, les répliques moins gnian-gnians que d'autres films du genre, et les effets spéciaux sont excellents. En plus Simon (le meilleur ami de Clary pour ceux qui l'auraient zappé) est campé par Robert Sheehan, ce jeune acteur qu'on a découvert dans Misfits, et qu'on -je- aimerait bien voir plus souvent. Lena Headey (Game of Thrones) et Aidan Turner (Kili dans Bilbo, le Hobbit) sont également de la partie, brillants sans pour autant crever l'écran ... (Et dieu sait que j'apprécie pourtant les deux acteurs).

Donc mis à part le casting de Jace que je trouve complètement raté (vous l'aurez compris j'espère), le film est une de ces adaptations comme on les aime : fidèles, qui retranscrivent comme il faut l'image que peut se faire un lecteur.

 

Pauline, de l'équipe Plumicule